UNJA

UNJA

,,,,
 
         
     unja.dz@gmail.com

~~|| ||~~
19 1975   .
 | 
 

 la drogue

         
ruda16




: 997
: 4003
: 30/06/2008

: la drogue   10/1/2011, 11:14

[center]La
dfinition de la drogue
[/center]


Une drogue est un compos chimique, biochimique ou naturel,
capable d'altrer une ou plusieurs activits neuronales et/ou de perturber les
communications neuronales. La consommation de drogues par l'homme afin de
modifier ses fonctions physicologiques ou psychiques, ses ractions
physicologiques et ses tats de conscience n'est pas rcente. Certaines drogues
peuvent engendrer une dpendance physique ou psychologique.
L'usage de celles-ci peut avoir pour consquences des perturbations physiques
ou mentales. Pour dsigner les substances ayant un effet sur le systme
nerveux
, on parle plus gnralement de psychotrope.


Le terme drogue recouvre
essentiellement deux aspects : la nature des effets biologiques que la
drogue induit d'une part et, d'autre part, les rapports que celui qui la
consomme entretient avec elle. Il faut qu'un composant chimique donn soit
consomm pour qu'il puisse rpondre l'appellation de drogue . Le
mode et la frquence de consommation influe directement sur l'accoutumance
ou la dpendance au produit.


Un systme de rgulation de la production,
du commerce
et de la consommation des drogues a t mis en place au cours du XXe sicle. Les rgles dictes par les
États tiennent compte des implications politiques, sociales et sanitaires de la
consommation de drogues et dterminent la rglementation
de leur usage ou leur interdiction. Une politique de prohibition plus ou moins gnralise a
galement t mise en place pour les produits stupfiants.
La lgislation
mise en place permet donc elle aussi de prciser la notion de drogue.


De faon plus gnrale, on appelle drogue
toute chose ou situation faisant l'objet d'une addiction.














les consequences de la drogue



prendre un mdicament
prescrit par un mdecin srieux et prendre des drogues ce n'est absolument pas
pareil .
les premiers soignent, bien qu'il puisse y avoir des effets secondaires, mais
on est censs ne prendre que des mdicaments vraiment par ncessit, donc au
mdecin de peser le pour et le contre. Ce qui n'est pas le cas des diffrentes
drogues, qui elles dtruisent surtout les neurones puisque c'est par l
qu'elles agissent, facile comprendre non ?





[center]lutte contre la drogue
[/center]


La lutte contre le trafic de stupfiants na
de sens que si, en mme temps, une action forte, dissuasive, prventive et
sanitaire, vise rduire la demande.


Si la rpression du trafic pour diminuer la
disponibilit des produits reste essentielle, il convient de souligner que
laugmentation de la demande dtermine galement, pour une large part, celle
des flux dapprovisionnement, notamment lorsquil sagit de stupfiants de
mode comme le cannabis, lecstasy ou la cocane. Les gains des trafiquants ne
sont finalement que le total des sommes verses par le consommateur. Il importe
donc de prvenir et de dissuader lusage des stupfiants.


Depuis plus de 15 ans, la prvention fait
partie intgrante de la politique publique conduite en matire de drogue. Cest
un objectif majeur en raison de la proportion croissante de consommateurs de
produits stupfiants dans notre socit, notamment chez les plus jeunes parmi
nos concitoyens.






    
 

la drogue

          
1 1

 

-
» Enqute / Drogue en milieu scolaire par Djamel Oukali

:
UNJA ::   ::  -